2018-11-27 11.37.49 1.jpg
8679454050_caceff1d2b_o.jpg
2015-Gilles Reboisson-156330.jpg

À propos

Depuis maintenant dix-huit ans, la compagnie Pyramid est vectrice d’un dynamisme sur la ville de Rochefort et ses alentours en matière de danse Hip-hop et plus largement de cultures urbaines. D’abord de part son énergie créative mais aussi dans sa motivation à partager et échanger, les membres du collectif on su, au fil des années, trouver les moyens d’explorer, de rencontrer, de confronter et de se former auprès d’artistes venus d’univers et d’horizons différents.

Une réelle cohésion de groupe, un lien très fort avec son territoire, une remise en question perpétuelle de son travail, une ouverture au monde et une curiosité artistique insatiable sont autant d’ingrédients qui ont permis à la compagnie de grandir, de s'ouvrir, d'explorer, de faire vivre et rayonner son art.


Le collectif n’a eu de cesse de questionner, d’interroger et d’enrichir sa danse. C’est donc tout naturellement que ces artistes, danseurs mais pas que, se sont rapprochés de disciplines telles que le mime, le théâtre d’objet et le burlesque, leur permettant aujourd’hui de défendre une démarche artistique singulière dans le paysage de la danse Hip-hop.
Au fil de ses créations, la compagnie a également souhaité expérimenter dans des lieux tels que les musées, les bibliothèque ou la rue afin d'enrichir son vocabulaire en puisant de nouvelles énergies dans ses différents espaces de jeu, lui permettant de tisser des liens toujours plus étroits avec ses différents publics.

Aussi, quand il fut temps de transmettre, la compagnie a depuis ses débuts lié sa démarche artistique à la dimension pédagogique, qui s’est formalisée par la création de sa propre école de danse, la « Pyramid School » qui compte plus de 250 élèves cette année et par la formation de jeunes danseurs devenus pour certains professionnels et membres à part entière de la troupe.
Force est de constater que dans la dimension intergénérationnelle de ses élèves et ses publics, la compagnie a bel et bien « touché les esprits et les corps ».


Retour sur près de vingt ans de création :
Onze créations depuis 2001 : Cellules (révélation de l’année aux rencontres internationales en danses urbaines de la Villette – 2001), P-I (pièce qui militait pour la paix entre Israéliens et Palestiniens, 2005), Instemps (2007), Etats-d’âmes (hommage au mouvement Hip-hop suite à un voyage du collectif aux Etats-Unis, 2008), On est n’est pas des clichés ! (2009) Et Le Chantier (troisième prix du jury public aux Synodales 2010), El Mouima (première expérience d’une pièce en déambulation avec pour but la mise en valeur des items patrimoniaux, 2011), Ballet Bar (2012 et revisité en 2017 : succès OFF Avignon 2013 et 2017, finaliste des jeux de la francophonie 2013, premier prix du Hawler International Theater Festival en 2013 au Kurdistan Irakien, sélection France au Fadjr International Theater Festival à Téhéran en 2014, coup de coeur Mimos 2014), Exit (2013), Index (2015, Succès OFF Avignon 2015 et spectacle de clôture Mimos 2016) et Sur le fil... (2018).